Ban DUC

Le Symposium Scientifique de l’Université de la Manouba travaille, depuis cinq ans, à décloisonner les disciplines, à rapprocher les publics universitaires et à relier le savoir aux besoins et attentes de la société. Conformément à cette ligne directrice, la cinquième édition de cette manifestation scientifique fédératrice réunira, du 5 au 8 avril 2017, spécialistes, acteurs et citoyens autour du binôme « temps court, temps long » pour envisager, dans la transdisciplinarité, les moyens de construire un équilibre entre le court-termisme, la dilution a-temporelle et la nécessité de s'inscrire dans un horizon long de durabilité.

Dans cet objectif, le programme fait alterner des moments d’échange interdisciplinaires et des ateliers de formation et d’expressions artistiques.La grille d'analyse temporelle sera notamment mobilisée lors de la session inaugurale au cours de laquelle cinq intervenants et une modératrice illustreront, chacun de son point de vue, le thème de la session. Il y sera question de philosophie, de physique, de géographie, d’histoire, de droit, d’économie, de psychanalyse. Suivront ensuite plusieurs sessions thématiques au cours desquelles les notions, représentations, usages et tensions évoqués par le binôme « temps court, temps long » seront abordés et confrontés à travers différents prismes disciplinaires. Espace de réflexivité, de connaissance et de reconnaissance, ce cinquième symposium sera également l’occasion de rendre hommage à l’historien Hichem Jaït en organisant autour de lui et de ses œuvres un débat sur le temps.

Riche des expériences des symposiums précédents et des « Traits d’Union Scientifiques de l’Université de la Manouba» qui les préparent, cette cinquième édition ambitionne d'aller plus loin. Elle se clôturera par la présentation de projets de recherche multifocaux et innovants, ancrés dans les réalités du pays, prenant appui sur l'opposition temps court/temps long et co-construits dans l’interdisciplinarité.