Mise en perspective

Depuis 2012 l’Université de la Manouba propose de décloisonner les disciplines et d’élargir la vision parfois trop autocentrée de la recherche à travers le symposium scientifique annuel. Dans une approche globale de dépassement des frontières, la recherche s’oriente donc peu à peu vers la transdisciplinarité. Ceci permet d’outrepasser les barrières disciplinaires afin de créer des orientations de recherche plus globales.

L’organisation d’un symposium permettant de créer « des ponts au-dessus des frontières » s’inscrit dans cette logique. D’où l’idée d’une réflexion autour de la transdisciplinarité la première année, mais aussi, ensuite, l’idée des frontières et des territoires, pour aborder le dépassement des représentations elles-mêmes, et aujourd’hui un thème transdisciplinaire par essence : l’ordre et le désordre.

Afin de prolonger ces travaux de recherche collective, dans une optique de dépassement de la logique interdisciplinaire, et afin d’engager une dynamique endogène, l’Université organise une série de « Traits d’union scientifiques » tout au long de l’année universitaire, en amont du symposium, afin d’engager un échange permanent entre les différentes composantes de la recherche et les différents chercheurs.

L’objectif recherché est donc celui d’une grille de lecture plus aboutie des enjeux multidimensionnels liés à nos sociétés contemporaines pour outrepasser la culture de spécialisation.